I'm gonna rip your head off and shit down your neck !

Publié le par Kevin-J.

L'heure est grave mes amis, car Duke est dans la tourmente. Encore. Après treize années passées dans les méandres d'un development hell devenu depuis historique, après être passé du statut de plus grand vaporware de l'histoire à celui de titre bien réel et attendu par une frange de joueurs curieux de retrouver le plus badass des héros de FPS, après avoir subit un énième report les semaines passées, le bon M. Nukem se voit aujourd'hui attaqué par la presse. 

 

Duke4

Y a quequ'un qui me cherche des crosses ! 

 

Chez nos amis d'outre atlantique d'abord, avec une attaque en règle du Duke par la très ouverte d'ésprit chaîne Fox News. D'après les journalistes de Foxnews.com, le jeu présenterai une vision de la femme on ne peut plus dégradante, à même de fausser la vision du beau sexe chez les plus jeunes d'entre nous. Bien évidemment, ils passent allégrement sur le fait que le jeu arbore un magnifique PEGI 18 (ou équivalent US en l'occurence), et se concentrent sur les jeunes demoiselles un peu court vétues et sur les éléments que l'on pourrait qualifier de légèrement grivois. Okay, Duke croise plus souvent qu'à son tour strip-teaseuse et filles de petites vertues. D'accord, le traditionnel Capture the Flag s'est vu remplacé par un très joli Capture the Babe. Je passerai sur le fait que l'on puisse calmer les donzelles apeurées d'une caresse sur le popotin. Mais bon, n'oublions pas que Duke Nukem c'est cela. Une ambiance bien bourrine, des jolies filles et une bonne dose d'humour grasseyant. Il semblerait cependant que cela soit passé bien au dessus de la tête de nos amis américains, sans doute peu informés du passif de la série, et pour le coup, franchement hypocrites, au pays de l'arme libre et de la beaufitude galopante. Toujours est-il que Randy Pitchford, CEO de chez Gearbox, le développeur qui a reprit la licence, à réagi à cette attaque avec une déclaration on ne peut plus convenue et molle, à base de "je sait qu'on est allé loin au début, mais bon, c'est pour mieux calmer le jeu après" (cette traduction ne respecte en aucvun cas la version originale). Enfin bon, passons.

 

Duke03

 Bah quoi?

 

La deuxième attaque, elle, est bien de chez nous, avec un magnifique article du point signé de la plume d'un certain Guillaume Grallet, chroniqueur Tech au dit Point. Sans doute extrêmement bien informé, lui aussi décidemment, il rebaptise allégremment le jeu Duke Nukem : Capture the Babe, limitant par là même le jeu à l'un de ses modes multijoueur. S'en suit alors un court pamphlet sur la place de la femme dans le jeu vidéo, aussi court dans les mots que dans la pensée. Pour vous faire une bonne idée, je vous donne juste l'accroche de son billet d'humeur, qui vaut tous les discours du monde : "Un Rambo d'opérette chasse des femmes aussi silencieuses que sexy... Ou quand la viloence n'est pas l'unique danger du jeu vidéo." Il me semble que tout est dit après cela... Je vous met quand même le lien du papier, histoire de rire un bon coup.

 

Je vous laisse là pour ce soir, avec comme dernière information, à prendre au conditionnel bien en tendu, qu'un délinquant sexuel oeuvrant pour le rapprochement inter-générationnel, ferait parti du casting du prochain GTA. De quoi prévoir une bonne grosse montée au créneau de toutes les association voulant se faire mousser un tant soit peu. Qui à dit Famille de France?

 

 

Pedobear

Yeah !

Commenter cet article

JiheM 01/04/2011 12:47


He's back, et ça c'est bon !