Dans la nuit noire, dans la nuit noire et obscure...

Publié le par Kevin-J.

Vous ne la savez sans doute pas, à moins de me connaître personnellement, ce qui est le cas pour certains d'entre vous chers lecteurs, mais avant de tomber dans le monde merveilleux de la pige, j'ai eut la chance de faire partie, pour un stage certes, d'une rédaction. Durant six mois, j'ai pu m'adonner aux joies de la profession, avec je dois bien l'avouer, de nombreux bons moments. Outre le plaisir de jouer avant tout le monde à un jeu, qui soit dit en passant reste priceless, j'ai aussi pu découvrir des jeux que je n'aurai sans cela, jamais eu l'idée de tester. Parmi ceux-là, il en est un qui m'a particulièrement marqué, et dont j'aimerai aujourd'hui vous entretenir, quasi un an après sa sortie.

 

AlanWake1Alan Wake, pour le nommer, est un jeu fantastique, et ce à plus d'un titre. Tout d'abord, pour la richesse et la cohérence de son univers. Ensuite, pour sa réalisation impeccable, et ce malgré quelques faiblesses (infimes) techniques. Pour faire simple, Alan Wake vous met dans la peau d'un écrivain dont la gloire est passée. Après des années sans rien écrire, son incapacité à écrire l'à rendu amère, aigri. Lorsque l'histoire commence, notre "héros" arrive dans la riante bourgade de Bright Falls, un village bien paumé peuplé d'une ribambelle de culs terreux et autres rednecks mal dégrossis. La raison de sa venue, prendre des vacances avec sa chère et tendre, loin de tout, et surtout, loin de ses échecs. Malheureusement pour lui, les choses ne vont pas se passer exactement comme prévu. En effet, après avoir prit possession de sa location (et rencontré un vieille femme très inquiétante), il se dispute avec sa femme, cette dernière l'ayant emmené ici dans le but de le pousser à écrire. Quittant la maisonnette avec perte et fracas, en colère, Alan est loin d'imaginer ce qui va se passer. Pour résumer, sa femme se faite enlever par un force mystérieuse l'entraînant dans les profondeurs du lac voisin, et Alan, ayant plongé à sa suite, se réveille quelques jours plus tard, dans une voiture accidentée, un roman qu'il ne se souvient pas avoir écrit entre les mains. Commence alors une lutte acharnée pour savoir ce qui est advenu de sa femme, ce que sa mémoire à occultée, et découvrir le lourd secret que cache Bright Falls.

 

AlanWake2A partir de cette base on ne peut plus convenue (oh mon dieu la femme/princesse/fille du héros à été enlevée par un vilain nazi/alien/dinosaure géant/force maléfique. Vite, il faut la retrouver/délivrer/laisser ou elle est bordel), Remedy à concocté une histoire certes dirigiste (comme pourrait le dire notre cher ami David), mais néanmoins passionnante. Reprenant allègrement les codes télévisuels pour dresser son ambiance, le studio Finnois à réussi à créer une ambiance particulière, sombre et inquiétante, flirtant avec le surnaturel, qui rappellera bien des souvenirs à tous ceux ayant regardé Twin Peaks. Galerie de personnages joliment troussés, narrateur qui suit l'action, résumé des chapitres précédents à chaque début de nouveaux chapitre (genre Previously in Alan Wake), enchaînement de phases menée tambour battant et passages plus calmes, bref, tout est là pour vous accrocher et vous entraîner dans les méandres de cet univers. Je en rentrerai pas dans les spécificité du gameplay, cette partie pouvant vite devenir assez rébarbative. De plus, je ne suis pas là pour vous faire un test, si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller lire le test que j'avais pondu à l'époque, et qui se trouve à cette adresse.

 

AlanWake3Vous devez vous demander pourquoi je vous parle d'Alan Wake aujourd'hui. Et bien tout simplement parce qu'un nouveau jeu tiré de cette licence vient juste d'être annoncé par Remedy. Si peu d'informations sont disponibles à l'heure actuelle, l'éditeur gardant tout sous le coude pour l'E3 (ça commence à être pénible non?), nous savons d'ores et déjà qu'il ne s'agit ni d'un contenu additionnel pour Alan Wake, ni d'une suite. Seule véritable information (et encore), les joueurs familiers du jeu original et les petits nouveaux ne seront pas perdus. Préquelle, autre histoire se déroulant dans le même univers, type de jeu différent, tout est permis. Toujours est-il que cela ne me laisse pas de marbre, et que j'attend avec impatience les nouvelles concernant ce titre. Pour ça comme pour le reste, attendons début juin. Sur ce, à la prochaine...

 

Au fait, si vous voulez vous faire une idée de l'ambiance qui se dégage, jetez un oeil aux courts métrages sortis pour accompagner le jeu. Comme je suis sympa, je vous met le premier en dessous. 

Commenter cet article