Un amour de Portal 2

Publié le par Alvin

Cette semaine, Portal 2 est sorti et la planète s'est un peu arrêtée de tourner. Portal 2, c'est la suite de Portal, sans doute la grande surprise de l'année 2007. Un petit jeu sans prétention, accompagnant la sortie de The Orange Box (rassemblant Half-Life 2 et ses deux suites ainsi que Team Fortress 2) presque comme un bonus. Projet d'étudiants devenu jeu, il s'agissait d'un jeu d'action-réflexion dans des environnements en 3D dont on résolvait les énigmes en ouvrant des portails connectés entre eux.

 

Or, le miracle s'est produit quand Valve a, tout comme ça a été le cas pour TF2, compris qu'un gameplay frais et sympa couplé à une technique satisfaisante ne suffisait pas. Encore plus que les puzzles, les joueurs ont retenu de Portal une personne : GlaDoS. Machiavélique ordinateur supervisant les tests, ses commentaires d'abord drôles puis inquiétants, sa personnalité glaciale car informatique mais pourtant subtilement sadiques l'ont rendue culte auprès des joueurs. Et puis à la fin, elle chante quoi.

 

L'exploit a été d'autant plus notable, en tout cas pour ma part, dans le sens où Portal a réussi à offrir une forme de narration tout à fait inédite. Portal, c'est une histoire à deux personnages : le héros, muet, et GLaDOS, l'ordinateur, qu'on ne voit pas avant la fin et qui ne peut que "commenter". Et pourtant, il y a bel et bien une narration dans Portal, où les blancs où le joueur peut se poser des questions comptent autant que les seuls commentaires informatisés de la démoniaque intelligence artificielle. Les décors offrent également du sens, des indices, qui aident à comprendre que rien n'est plus anormal que ce qui se trame chez Aperture Science.

http://www.thinkwithportals.com/coopsurvey/images/char_cube.jpgPour autant, Portal restait un jeu modeste. Court, à faible budget, ce qui a sans doute largement contribué à sa popularité. Le fait d'avoir été sorti relativement discrètement par Valve, qui ne l'a que moyennement en avant (et uniquement son gameplay), a permis de garder les attentes des joueurs relativements basses, plus enclins à être surpris. Surpris par une histoire étonnament bonne et en tout cas, carrément originale.

 

Trois ans et demi plus tard, voilà que Portal 2 sort. Plus de modestie ou d'effet de surprise cette fois, le jeu était sans conteste l'un des plus attendus du printemps. Cette fois-ci, les attentes sont énormes. Et pourtant, vous l'avez surement lu dans la presse spécialisée, le jeu est encensé. Et pour cause. Portal 2 est un chef d'oeuvre, d'une part, mais c'est surtout un coup de maître de la part de Valve.

 

Portal 2 réussit l'exploit, rare, de ne pas décevoir. Par définition, la suite déçoit toujours, soit par son manque d'originalité, soit justement pour être trop différent de l'original. Là, Portal 2 trouve l'équilibre parfait. Grand bien a pris les développeurs, il semblerait en effet qu'ils aient prévu, au début, que Portal 2 soit une préquelle à Portal, où Aperture Science n'aurait pas encore développé le portal-gun.... Cependant, quelques innovations ont fait leur apparition, les différents gels aperçus dans les trailers par exemple.

 

J'ai terminé Portal 2 il y a deux heures, aussi, je réagis encore à chaud vis à vis du jeu. Le solo se décompose en trois parties, de longueur relativement semblables. J'ai beaucoup lu que la seconde partie serait en "retrait" par rapport aux autres : le terme me paraît inaproprié. Son ambiance reste très différente et plus austère, axée sur l'exploration, pour approfondir l'histoire considérablement plus riche que le premier épisode. Il me reste encore à faire le co-op et continuer à écouter les commentaires des développeurs : là aussi, une grande idée, les commentaires in-game de Valve étant toujours absolument passionnants (et je ne comprends pas pourquoi il n'est pas obligatoire de les écouter dès que l'on bosse un peu dans le jeu vidéo).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/b/bf/Glados.png

Portal 2 est incroyablement maîtrisé et plaisant à jouer. La difficulté est parfaitement dosée, suffisamment relevée pour que l'on éprouve des difficultés mais jamais au point de bloquer complètement, avec une vraie satisfaction d'avoir maîtrisé son problème. On est très loin des extensions non officielles démoniaques comme Portal Prelude, bien sur : le chemin reste toujours balisé, si on peut poser un portail à un endroit, c'est qu'il y a une raison, surtout si on ne peut pas le poser à coté. Le jeu récolte d'excellentes notes car il était très attendu et n'a pas déçu. C'est un jeu, de surcroit, qui soit vraiment drôle : les répliques ne nous décrochent pas qu'un vague sourire complice, mais un rire, un vrai, et ce à de multiples reprises. Tout en restant fin, et brillant, sans jamais tomber dans la bouffonnerie.

 

Et c'est vraiment un très bon jeu. Dans les mois à venir, on trouvera sans doute qu'on l'a légèrement surestimé : c'est le cas, mais j'insiste, très légèrement. C'est en tout cas le seul jeu, depuis Fable III, qui m'a fait jouer un week-end entier. Qui m'ait frustré quand, à 7h30 du matin, il a fallu que je m'endorme car je n'arrivais plus à franchir les tests. Mais sur lequel je me suis remis dès mon réveil quelques heures plus tard. C'est rare, très rare, et c'est un signe, un très bon signe.

Publié dans Le poids des mots...

Commenter cet article

Gainche Maël 25/04/2011 18:57


C'était un peu LE jeu que j'attendais avec le plus d'impatience...
Etant étudiant en prépa et ne pouvant accéder à steam depuis le lycée je me suis ruée sur la connexion internet la plus proche et franchement quelle joie !!
Direct en VO, les voies sont sublimes, les textes vraiment drôle, les textures plutôt sympa, et le niveau de difficultée du jeu plutôt cool...
Franchement c'est une vraie réussite ce jeu !!
Reste plus qu'a le finir et entamer les salles avancées, que j'avais toutes finis dans le 1....3
Merci valve !!!


Kevin-J. 26/04/2011 03:46



Déjà fini pour ma part, et franchement, pas grand chose à redire...



Le Blueskin 24/04/2011 18:24


Hey hey jeune homme ! Ca me fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à qui ce jeu a réussi a arracher bien des rires, c'est un des premiers si ce n'est le premier, pareil pour la nuit a 7h
et quelque :p mais ce jeu est quand même une pure tuerie ... reste encore à voir si l'histoire de la coop est aussi drôle que le solo ou pas ! (j'ai ptet zappé la ligne ou tu en parle mais j'ai pas
vu que tu parlais de la coop ^^) vivement portal 3 :X


Alvin 24/04/2011 20:29



Je crois que j'ai dit à la fin que justement j'ai fait que le solo pour l'instant. le coop c'est que du bonus