Top m'en 5, quatrième impact : 5 raisons pour ne pas être Dresseur Pokémon

Publié le par Kevin-J. & Alvin

HighFive-logo

 

 

 

 

 

Bienvenue en ce jeudi, signe de réjouissance si il en est sur la traversée, puisque ce jour est synonyme de top. Après vous avoir envoutés les esgourdes la semaine dernière, nous vous proposons cette semaine un classement en lien avec l'actualité. Comme vous le savez sûrement, cette semaine est sorti le nouvelle épisode des monstres de poches, à savoir Pokémon version noire et blanche (les noms de métaux et pierre précieuses ayant sans doute tous déjà été épuisés). Voici donc sous vos yeux émerveillés, non pas le classement des Pokémon les plus mignons, les plus moches et autres banalités du genre, mais bien le top 5 des raisons pour ne pas devenir dresseur de petites bêtes. 

 

 

Cinquième place - Échapper à la pédicure à vie

Ampoules

Un dresseur Pokémon, ça marche tout le temps. TOUT LE TEMPS. Et un peu n'importe où en plus. Les routes du monde des pokémon sont franchement mal entretenues et sont systématiquement couvertes de hautes herbes et de détours invraisemblables à faire, dans la mesure où la DDE s'est en plus amusée à poser un peu partout des barrières franchissables dans un seul sens. Aussi, chaque jour, un dresseur parcourt l'équivalent d'un marathon à pied, tout en passant sa vie à affronter les mecs épuisés qui l'attendent au bord des chemins. Avant d'être dresseur, il faut donc être randonneur, et accepter d'avoir les pieds les plus laids de la terre, car systématiquement couverts d'ampoules et de corps. Sans compter le coût affolant d'une paire de pompes par semaine...

 

Quatrième place - L'impossibilité de martyriser les petits animaux

POkémartyre

Entendons-nous bien. Je ne dit pas que tabasser à mort des chat, chien, veau, vache et cochon est une bonne chose! Mais imaginez un peu : un dresseur Pokémon se doit d'être sympa avec les bestioles qu'il capture, et ce en toute circonstance. Pikachu vient de saloper votre beau tapis persian (joke inside), Dracaufeu vous chauffe les oreilles, même pas moyen de lui filer une bonne taloche et de lui mettre le nez dedans. Imaginez-vous faire la même chose avec le petit enfant animal que vous venez d'acquérir à grand frais pour peupler votre vie terne et monotone. Chaos, destruction et irrespect total seront vos seules récompenses. Croyez-moi, un bon coup de tatane dès le départ aurait éviter à Sacha bien des déboires...  

 

Troisième place - Éviter d'encourager le travail déguisé des mineurs

pokedex

Non mais parce que bon, s'il est très sympathique d'exploiter ses créatures afin de leur faire faire tout le sale boulot (couper les arbustes de son jardin, allumer un bon feu dans sa cheminée...), à la base, les dresseurs de Pokémon, presque toujours mineurs, bossent gratuitement pour cet opportuniste de Professeur Chen. Installé tranquillement dans le fauteuil en cuir de son labo à regarder ses sbires bosser, il vous fait miroiter une opportunité en or en vous proposant de partir sur les routes capturer les Pokémon du monde entier. C'est surtout un bon moyen pour lui de vous faire bosser gratuitement, méprisant à l'occasion toutes les lois sur le travail des mineurs du code du travail. Aussi, pour ne pas encourager cette pratique, il semble préférable de choisir une autre branche d'activité. Devenir infirmière Joelle par exemple. Ou un mec chiant planté à vie derrière son comptoir à débiter toujours le même texte débile !

 

Deuxième place - Ne pas avoir à tripoter des Pokéboules en permanence

POkéboulles

Bon ça, faut voir, pour certains, ça peut être un avantage. Maintenant, concrètement, en y réfléchissant très fort. Ça fait quand même moyennement rêver de se dire qu'on va passer les quarante prochaines années à tripoter des pokéboules des dizaines de fois par jour. Une fois de temps en temps, je dis pas, surtout quand c'est les siennes. Mais tout de même, l'item de base du dresseur de Pokémon est quand même super ambigu et savoir qu'il va falloir en arborer fièrement six à sa ceinture en permanence et souvent en avoir une dans chaque main mérite de réfléchir un peu à ce choix professionnel...

 

Première place - L'impossibilité de se dégotter un plan cul de temps à autre...


Et oui, devenir dresseur Pokémon empêche l'épanouissement sexuel dudit dresseur. Pourquoi? Pour commencer, vousa vez bein souvent une douzaine d'année seulement, et ce, pour quelques années. Mais bon faisons fi de cela. Malgré tout, vous êtes sans arrêt sur les routes, à crapahuter comme un petit fou entouré de bestioles plus ou moins anxiogènes (si si, regardez Lipoutou), ce qui a pour résultat de vous vider sur le plan physique (sans mauvais jeu de mots). De plus, votre choix de partenaire s'avère limité, vu que les seules femmes que vous croisez se ressemblent étrangement (une infirmière Joelle ça va, mais trouzmille, bonjour les dégâts), ou seront franchement peu réceptives à vos avances vu que vous leur aurez gentiment botté les fesses juste avant (la dure loi du combat). Restent les Pokémons, mais à moins d'avoir un passif dans la légion étrangère, cela relève de plusieurs articles pénaux me semble-t-il, même si il semblerait que certains d'entre-eux suscitent de douteuses passions dans le monde merveilleux de l'internet moderne (ici, , et encore pour ceux que cela intéresse).

Publié dans Top m'en 5

Commenter cet article

JiheM 03/03/2011 18:05


La dernière photo est plutôt sympa !
Bon article, mais aurait été valable dès le début de la série de jeux Pokémon...


La Traversée du Stick 04/03/2011 22:06



Moui, mais au début de la série, on ne savait pas ce que c'était vraiment qu'être un dresseur...