Nintendo 3ème DeSsous

Publié le par Alvin

http://images.gamekult.com/blog/imgdb/000/000/468/631_3.jpgBon, on ne va pas se le cacher, depuis son annonce, la 3DS nous a emmené de déception en déception. Certes, on pouvait s'y attendre : un produit est toujours super cool à son annonce et déçoit de plus en plus au fur et à mesure que sa sortie approche. Partant de Natal, l'accessoire censé révolutionner le jeu vidéo, on est arrivé à Kinect, l'outil super-hype des bidouilleurs pour faire de la motion-capture à pas cher dans son salon, et pour jouer à des jeux de fitness sur sa Xbox accessoirement.

 

 

 

La belle histoire de la 3DS a donc commencé le 23 mars 2010 avec un communiqué de presse  plus sobre tu meurs pas franchement émouvant, vu que l'on sortait de l'annonce de Portal 2 qui était quand même le coup de com vidéoludique le plus inventif du siècle. On demandait à voir. Et puis on a vu une armée de bombasses descendre de la scène de la conférence Nintendo quelques semaines plus tard, le 15 juin, avec la fameuse 3DS attachée à la taille. Ouah, l'effet de profondeur est grave bien rendu, ça marche vraiment sans lunettes, truc de dingue.

 

Forcément, les mois ont passé et les révélations se sont multipliées. La console mange les yeux des enfants en bas âge, la console sortira le 25 février 2011 et coutera le même prix que la Wii à son lancement au Japon (et probablement autant chez nous, soit 249€, même si personne n'ose encore avancer ce chiffre quasiment certain)... Et puis, il y a quelques jours, les dernières rélévations sont tombées et l'on peut d'ores et déjà souhaiter bon courage aux équipes marketing du monde entier qui devront promouvoir la console.

 

Le Nintendo World Summit du week-end dernier a en effet révélé pas mal de trucs assez ennuyeux, qui ont presque annihilé tout l'enthousiame que l'on aurait pu avoir. L'autonomie de la console sera tout simplement risible, avec au maximum 5h de jeu en 3D. Bon, bon, pourquoi pas, ça n'a pas empêché la PSP de se vendre (au Japon). Le line-up comporte huit jeux, aucun qui soit une licence originale, aucun auquel la 3D va apporter une vraie profondeur (c'est la même chose mais en 3D) et même si Nintendogs + Cats et Professeur Layton se vendront bien, il n'y a rien qui justifie de poser un RTT et faire à la queue à Akihabara. De surcroit, ces jeux pas vraiment indispensables seront vendus fort cher, à des prix tournant autour de ceux des jeux next-gen. Pour finir d'enfoncer le clou, le online de la console sera aussi pourri que sur Wii et DS vu que les codes amis seront de nouveau de la partie. Certains éditorialistes espèrent encore qu'il n'y aura qu'un unique code ami à utiliser, associé à chaque console. On se demande bien comment ils peuvent espérer ça, on le saurait si Nintendo avait décidé d'offrir des fonctionnalités online dignes du 21ème siècle.

 

La 3DS est donc chère, ses jeux sont chers, son autonomie est faible, son line-up est sans intérêt et les killer-app ne sont pas encore vraiment datées sur le planning. On a du mal à voir pourquoi ça pourrait être un succès... L'attrait de la 3D ? Très probablement, le grand public trouve ce genre de gadgets très amusants et fait des achats compulsifs (et va voir AVATAR en masse)... La Wii avait finalement autant de défauts et s'est malgré tout très bien vendue (ce qui est, entre nous, bien dommage). A s'être vachement élargi, le marché du jeu vidéo finit par ne presque plus s'intéresser aux joueurs et n'essaye que de profiter opportunément des modes. C'est assez anxiogène je trouve. Ou alors je suis vraiment un gros blasé... ? Question existentielle qui nous amène à un coming-next des plus alléchants !

 

Car fort heureusement, demain, vous retrouverez Kévin, qui prendra sa plus belle plume pour inaugurer une nouvelle rubrique beaucoup plus sympathique, essayez donc de tenir jusque là !

Publié dans Le poids des mots...

Commenter cet article

Geaz 14/01/2011 11:17


Certes, certes, mais je prêche pour la présomption d'innocence : attendons de toucher la bête avant de l'abattre.

En revanche, j'essaierai de ne pas craquer juste pour le remake de OOT, comme je l'ai fait pour la Wii avec Twilight Princess et l'ai amèrement regretté (alors que j'avais un joli petit cube en
parfait état de marche !).