Ma japonaise dans ta Xbox ! (télécharger des démos du Live japonais)

Publié le par Alvin

Je vous avais parlé, lundi dernier, d'un sympathique petit jeu japonais du nom de Gal Gun. Dans ce dernier, le joueur incarne un jeune homme sur lequel Cupidon (jeu nippon oblige, il s'agit d'une ange aux cheveux roses à la voix aigüe trop kawaii) déverse trop de flèches d'un coup et qui devient soudain irresistible pour l'ensemble de la gent féminine.  Afin de rester fidèle à sa bien aimée, il doit leur envoyer de grosses de phéromones dans la figure afin de calmer leurs pulsions sexuelles avant qu'elles n'aient pu le toucher. C'est original, et de très bon goût, vous en conviendrez. Et ça a déjà inspiré quelques détournements mignons avec Dead Space (Edit 1er février : jusqu'à ce que l'image disparaisse mystérieusement et que je n'arrive plus à la retrouver :/)

 

19141.jpg

 

A ma grande déception, je dois l'avouer, il semblerait que ça vous a beaucoup intéressé, aussi, je vous propose aujourd'hui un petit tutorial qui vous permettra de récupérer la démo de Gal Gun, ce chef d'oeuvre du jeu vidéo, afin que vous puissez vous adonner tranquillement au rail-shooting sur jeunes filles à peine majeures. Fort heureusement, ce tuto vous permettra également de télécharger n'importe quelle démo japonaise sur Xbox 360, comme celle du curieux Catherine, et celles d'autres jeux inédits chez nous (il n'y en a, malheureusement, pas tant que ça).

 

Commencez donc par vous créer un compte Xbox Live Japonais en suivant ce guide. Il n'a visiblement pas été mis à jour depuis un bail, aussi, quand j'ai crée mon compte, on ne m'a pas demandé autant de détails (l'adresse postale, notamment) et en plus, on m'a offert un mois de Xbox Live Gold gratos. Je n'en demandais pas tant. Là où ce se complique, c'est pour naviguer jusqu'aux pages de téléchargement. Quand vous vous connectez avec votre compte japonais au Live, l'interface de votre Xbox va devenir une espèce de bouillie mélangeant français et japonais et il est un peu galère de s'y retrouver. En plus, comme les nipponnais aiment bien écrire de haut en bas pour s'amuser, et conduire à gauche, il n'est pas aisé de s'en sortir.

 

Quand vous vous connecterez donc, vous arriverez donc sur un truc à peu près comme ça. En tout cas, je l'espère pour vous.

 

IMAG0078.jpg

 

De là, bougez d'un menu vers le haut et vous arriverez la.

 

IMAG0079

Yay, c'est l'icône des trucs à téléchoper ! On clique dessus donc, pour se retrouver là.

 

IMAG0080

 

Ok, c'est là qu'il faut pas se perdre. Le truc, c'est que les démos sont tout à droite. Et forcément, on a tendance comme un con à chercher dans ces premiers menus qui ne contiennent que des jeux téléchargeables et environ un million d'extensions pour The Idolm@ster. Donc, allez tout à droite.

 

IMAG0081On clique dessus et là, hop, vous serez enfin au paradis !

 

IMAG0082

 

Choisissez la japoniaiserie qui vous plait, et appuyez sur A et PROFIT ! comme on dit. Après un bon moment à télécharger néanmoins, les serveurs du Live japonais étant encore plus lents que ceux d'occident.

 

IMAG0083

 

Quelques petits trucs à savoir (sur le Live japonais en général) :

 

- Une fois que vous aurez chopé la, ou les démos, qui vous plaisent, ne vous sentez pas obliger d'utiliser votre gamertag japonais pour y jouer. Dès lors qu'elles sont sur votre disque dur, vous pourrez sans problème les lancer avec votre compte Xbox Live français.

 

- Les démos de jeux japonais ne sont pas aussi nombreuses qu'on l'aimerait. J'avais trouvé un menu listant les démos par date de publication, ce qui m'avait permis de passer en revue la cent-cinquantaine de démos proposées sur le Live japonais depuis son lancement.

 

- En matière de démos exclusives au live Jap que j'ai trouvé, il y a Gal Gun bien sur, mais aussi depuis peu Catherine, que je n'ai pas encore eu le temps d'essayer, un ou deux T-RPG, un TPS tiré de Gundam et quelques démos de visual novel, dont l'un d'entre eux, Steins Gate, a été applaudi par la critique mais bon, c'est tout en japonais. Ca se télécharge si vous êtes curieux mais n'espérez pas grand chose. Pas de démo de Idolm@ster ni de Dream Club, la déception est grande.

 

Quelques petits trucs à savoir sur la démo de Gal Gun en particulier :

 

- La démo est quand même bien généreuse en contenu, il y a visiblement au moins deux niveaux (je n'ai pas eu le temps d'aller jusqu'au bout), plusieurs longues scènes de parlotte avec des décisions à prendre de façon contextuelle en prenant les boutons.

 

- Il y a une localisation des dégats : vous satisferez plus rapidement vos assaillantes en leur tirant des phéromones dans l'entrejambe que dans la tête...

 

- Quand on cumule assez d'énergie, en pressant Y, on passe dans un mode ralenti où l'on se concentre sur une seule fille qu'il faut mener à un orgasme particulièrement intense. Pour cela, vous pouvez la caresser à votre guise à des endroits spécifiques, chaque caresse provoquant un petit cri de "oh non, s'il te plait, ne fais pas ça, ça fait mal mais ça fait du bien aussi" typique des japonaises de fiction et une animation dévoilant rapidement une culotte ou un soutif.

 

- Toutes les scènes que j'ai joué se déroulaient au ou à proximité du lycée. Faut croire que l'amour ne peut se concevoir que jusqu'à l'université dans l'imaginaire japonais. Ou que le pouvoir d'attraction des lycéennes est vraiment au delà de tout ce que l'on peut imaginer...

 

- Globalement, c'est assez facile et un peu mou, il faut dire qu'un rail-shooter au pad, c'est pas le top du jouable, aussi, le rythme est loin d'être survolté.

 

GalGun est sorti en version complète il y a quelques jours au Japon, pas d'infos sur le fait qu'il soit regionfree ou non à l'heure actuelle. Néanmoins, une petite phrase chez Andriasang de Shigeru Nakagawa, producteur chez Alchemist, éditeur de Gal Gun, a laissé planer le doute quant à une sortie occidentale. Selon lui, Alchemist voudrait vendre 1 million de Gal Gun "dans le monde" : était-ce de l'humour ou bien Rising Star est-il déjà sur le coup ? On ne sait jamais... D'ici là, vous savez comment vous amuser sur la démo !

Publié dans Mon Petit Japoney

Commenter cet article