Gabe Newell, l'audacieux

Publié le par Alvin

Deux annonces ont secoué hier le microcosme vidéoludique. D'un coté, Square Enix faisait se double facepalmer la terre entière en annonçant un Final Fantasy XIII-2 dont personne ne veut. De l'autre, Gabe Newell a surpris tout le monde en annonçant que les acheteurs de Portal 2 sur Playstation 3 pourront également y jouer sur PC et Mac gratos puisqu'un code d'activation du jeu pour Steam sera inclus. De plus, Steamworks sera intégré dans la version pour la console de Sony afin de permettre le jeu entre ordinateurs et PS3.

 

http://bulk2.destructoid.com/ul/176580-newell-ps3_header.jpg

Mais quelle mouche a donc piqué Gabe ? Est-il devenu fou à offrir deux jeux pour le prix d'un ? Pas si sur. Pour l'instant, nous manquons de détails mais on peut imaginer que pour jouer en ligne sur PS3, il faudra impérativement se connecter à un compte Steam : il ne sera donc pas si aisé pour le joueur console de refiler son code PC à un ami à lui, dans la mesure où cela le condamnerai à jouer tout seul. Or, le coop de Portal 2 sera une aventure totalement différente de celle proposée en solo, c'est donc un gros pan du jeu qui serait amputé à refiler son code à un pote.

 

La version PC offerte avec Portal 2 sur PS3 ne sera donc que dans de très rares cas détournée, a priori, la même personne profitera des deux versions. L'opération ne coutera, de plus, pas beaucoup à Valve, vu le cout nul de la version téléchargeable offerte. Mais ça peut rapporter gros puisque c'est un nouveau client potentiel, qui va installer Steam, recevoir, l'air de rien, des pop-up pour les promos en cours en fermant son jeu, et très probablement, finir par acheter des jeux sur Steam.

 

Comment en est-on arrivé là ? Gabe Newell n'avait pas manqué de chier, je ne vois pas d'autres mots, sur la Playstation 3 et son inadaptation totale et définitive aux jeux de Valve, illustrée par la médiocrité du portage de l'Orange Box sorti sur la console de Sony. Aussi, le studio de Bellevue avait filé l'amour parfait avec Microsoft en sortant Left 4 Dead en exclusivité console sur Xbox 360 mais l'histoire a tourné court, pour des raisons qui se comprennent assez facilement.

 

Microsoft avait pas mal agacé Valve en refusant la sortie des DLC gratuits pour Left 4 Dead : consommation de bande-passante, ajout de succès, tout ça, vous comprenez, sur consoles, on peut pas faire ça gratuitement. La 360 n'était pas le paradis espéré mais passons, ce ne sont que de menus détails. Par contre, quand Microsoft décide de réveiller son Games for Windows Live en pompant sans vergogne sur Steam et en s'en voulant un concurrent direct, on comprend que Valve réalise que le choix du partenaire n'était peut être pas le plus judicieux qui soit.

 

Avec GFWL Marketplace, Microsoft essaie clairement de concurrencer Valve en matière de plateforme de téléchargement payant, mais pas seulement : Microsoft est, et reste, aussi un éditeur de jeux PC, et essaie malgré tout de conserver son marché. Microsoft n'a d'ailleurs jamais rien proposé sur Steam, pas même ses vieux, mais toujours populaires, Age of Empires. Autant dire que l'allié n'en est pas vraiment un et est susceptible de vous planter un couteau dans le dos à n'importe quel moment : il n'y a en tout cas pas grand effort de promotion à espérer de leur part.

 

Aussi, on peut facilement comprendre pourquoi Valve s'est soudainement retourné vers Sony. Sony est relativement peu actif sur le marché PC : sa filiale Sony Online Entertainement reste relativement indépendante de la division console et ne cible pas du tout le même marché. SOE propose d'ailleurs ses MMO sur Steam sans imposer de logiciel supplémentaire, ni manifester d'envie de conquérir le marché PC. Sony reste donc concentré sur les consoles, et uniquement les consoles, ce qui n'est pas le cas de Microsoft dont la position est plus ambigüe. Enfin, Sony, qui regrette probablement l'absence de Left 4 Dead sur sa console, a su attirer Valve en lui proposant l'intégration de Steam et une certaine liberté, que Microsoft n'est pas prêt à offrir (le Xbox Live reste un système relativement rigide, qui existe depuis dix ans maintenant).

 

http://bit-tramp.com/wp-content/uploads/2010/09/gabe-ps3.jpg

 

Sony récupère donc un bien beau jeu dans l'histoire (c'était tout de même une des grandes annonces de l'E3), Portal 2 s'annonçant d'ores et déjà comme l'un des must-have de l'année, ainsi qu'un allié de choix qui ne peut plus se permettre de dépendre exclusivement de Microsoft pour le marché consoles. De son coté, Valve peut s'installer sur une console tout en gardant ses règles et tenter d'amener de nouveaux joueurs vers Steam. Un échange gagnant-gagnant donc, qui, s'il ne signe pas l'arrêt de la collaboraton entre Valve et la Xbox 360, montre en tout cas que Gabe Newell a peut être parlé un peu vite sur la Playstation 3, et en tout cas, n'avait que de bonnes raisons à se raviser.

 

Portal 2 est attendu pour le 18 avril prochain sur PC et Mac (Steam) puis le 21 avril sur Xbox 360, Playstation 3 et PC (boîte).La campagne solo devrait être deux fois et demie plus longue que celle du premier opus ; la campagne coop aura, elle, une durée de vie sembable à celle de Portal premier du nom. On peut raisonnablement le précommander les yeux fermés.

Publié dans Le poids des mots...

Commenter cet article