Ceci est un message du syndicat des journalistes jeux vidéo

Publié le par Alvin

http://oyster.ignimgs.com/wordpress/my.stg.ign.com/2339/2010/08/35788_1446262431062_1068195830_1277750_6317536_n1.jpgBon, c'est promis, après ça, on va essayer de ne plus parler de Kinect. Du moins, pour l'instant. Mais j'aimerais attirer votre attention sur la dégradation soudaine et scandaleuse de mes conditions de travail (et probablement celles de mes confrères aussi peu sportifs que moi) suite à l'apparition dans les rédactions de l'objet du délit susnommé.

 

Jusque là, le journaliste jeux vidéo testait tranquillement ses jeux le cul vissé, au pire, sur une chaise de bureau (dans le cas d'un jeu PC), au mieux, dans un canapé avec un air blasé et une Wiimote à la main, tentant d'imiter un joueur casual qui s'amuse d'un rien. La vie était simple et nous n'avions pas à nous plaindre outre mesure : tout juste réclamions nous, de temps à autres, de quoi améliorer notre quotidien avec des armoires à saveurs, mais ça s'arrêtait généralement là. C'était sans compter sur l'arrivée de Kinect.

 

Car franchement là... là j'ai souffert. Au bout de deux jours de test de jeux Kinect, Dance Central puis Kinectimals, j'ai pris deux kilos de muscle, mes pieds me font mal et mes bras se sont soudainement équipées de courbatures. C'est le prix à payer d'une détection des mouvements qui va des pieds au sommet du crane : il faut se mettre debout et redoubler d'énergie pour un truc aussi bête que se déplacer dans un menu. D'accord, la Wii, c'est un peu pourri, mais au moins, il n'y a qu'a pointer à l'écran et appuyer sur A.

 

D'accord, d'accord, je n'ai rien à objecter sur le fait qu'il faille danser pour de vrai sur Dance Central : j'avais bien pris du plaisir à jouer à Just Dance 2 (seriously...). Emporté par le groove et le perfectionnisme, je ne me suis pas rendu compte que je paierai cher le lendemain mon enthousiasme d'aujourd'hui à répéter six fois de suite la chorégraphie de Evacuate The Dancefloor de Cascada. Le jeu est tatillon, un pied mal placé peut suffire à tout faire s'effondrer. C'est une simu de danse, ok, ok, je respecte, je comprends, et a priori, je n'en testerai pas tous les jours.

 

Bon par contre, le problème c'est quand le jour d'après, je teste Kinectimals. Un jeu plus calme à première vue mais qui, insidieusement, sollicite tout autant tous les muscles du corps. Le problème majeur, c'est qu'il faut rester debout. Tout le temps. Vraiment, quand on a pas l'habitude de rester debout toute la journée (en prenant soin de rester dans le mètre vingt d'espace vital d'espace de jeu), on morfle. Merde, si j'avais voulu rester debout toute la journée, j'aurais bossé chez McDo... Là il faut rester debout, avec les courbatures de la veille, aie, c'est dur. Profitant de l'isolement de la salle de test, j'ai tout de même pu ôter mes chaussures, mais même. 5 heures debout comme ça, statique, en agitant les bras bêtement pour tripoter une peluche virtuelle tandis qu'un lémurien ailé débitait à une vitesse ahurissante des propos sans intérêts avec sa voix nasillarde... C'en est trop. Et mine de rien, ces interfaces à la con où il faut rester le bras tendu cinq secondes au même endroit afin de valider le moindre choix, ça vous nique bien les épaules. Et ça me donne une bonne raison d'être un vieux réac addict du pad (en fallait-il une de plus...).

 

Tout ça pour dire que j'aimerais que le syndicat national des journalistes et pigistes du jeu vidéo mette prochainement à l'ordre de ses revendications l'attribution d'une "prime Kinect" afin de financer les moults séances de kiné qu'il nous faudra quand, à trente, quarante, cinquante ans, nous aurons passé notre vie à gesticuler devant des télés pour dire aux gens quelle bouse acheter ou non. Ou une pré-retraite à taux plein à 33 ans, au choix.

 

Kinect est sorti seul le 10 novembre au prix délirant de 149€ avec Kinect Adventures ou en bundle avec une Xbox 4 go, avec laquelle vous n'irez pas bien loin, pour 299€.

Dance Central et Kinectimals sont sortis le 10 novembre en Europe et sont vendus respectivement 44,99€ et 49,99€. Le premier est excellent, le second tout juste correct.

Just Dance 2 est sorti en octobre sur Wii au prix correct de 33€ et est le meilleur jeu de danse disponible sur Wii. Seriously.

Publié dans Carte de presse

Commenter cet article